Trois piliers du SEO : Le socle technique

Le premier pilier du SEO, c’est le socle technique de votre site et comment va être pensé votre site avant même d’avoir écrit la première ligne de texte. Le socle technique va avoir un grand impact sur le positionnement d’une page de votre site internet, car Google va juger la solidité de vos fondations et les critères qu’on pourra attendre d’un bon site pour juger de la pertinence du contenu.

Le socle technique de votre site à pour objectif de faciliter l’exploration, l’indexation et le référencement des pages de votre site internet par les robots des moteurs de recherche (Google, par exemple). Si certains éléments techniques de votre site internet sont faciles à modifier, il n’est pas chose aisée pour d’autres et la refonte complète de votre site peut-être envisagée. Mieux vaux parfois tout casser pour recommencer sur des fondations solides plutôt que d’essayer de réparer l’existant en cachant la misère.

Voici quelque uns des critères techniques pris en considération par Google lors de la conception ou la refonte de votre site internet pour en améliorer le référencement naturel.

Exploration du sitemap

L’exploration du site

Pour que Google puisse connaitre tout de votre site internet le plus rapidement possible, il est de bon usage de lui faciliter la vie. Il existe un fichier qui permet aux robots de Google d’être bien informé des pages à indexer et à ne pas suivre : le fichier robots.txt. Ce fichier, positionné à la racine de votre site internet, indique aux robots la position du sommaire de votre site dans un fichier regroupant toutes les pages à indexer : le sitemap.
Le sitemap, au format XML, fait l’inventaire de toutes les pages disponibles que vous souhaitez indexer de votre site internet. Pensez donc à éviter d’y inclure des pages qui n’ont aucun intérêt pour votre référencement, comme des pages automatiquement créées par votre CMS préféré (la page Auteur ou Contributeurs de votre site, les pages de Panier ou de paiement d’un module d’e-boutique) ou des pages dont le contenu est dupliqué d’une autre page de votre site.

Vous pouvez généralement trouver le sitemap de votre site à l’adresse suivante :

URLsite.fr/sitemap.xml ou URLsite.fr/sitemap_index.xml

 

L’optimisation de votre URL et des slugs

L’adresse de votre site internet, c’est le nom de domaine qu’on souhaite lui donner. Pour bien le choisir, suivez le guide : Bien choisir son nom de domaine.

Cependant, si vous l’avez déjà choisit, toute personne qui se balade sur internet pourra y accéder par sa version www et sa version sans www.

  • https://www.connecto-sys.fr
  • https://connecto-sys.fr

Si l’utilisateur n’y verra que du feu, Google lui, y voit deux sites internet distincts, et donc deux sites au contenu dupliqué de l’un vers l’autre, ce qui pénalisera le positionnement de vos pages. Il faut donc trancher, et choisir si vous souhaitez conserver le www ou le retirer de votre adresse. Il n’y a aucune mauvaise décision ici, seulement un choix esthétique. Ne reste qu’à l’indiquer à Google, via le Google Search Console et dans les paramètres de votre CMS préféré, et d’indiquer des URL canoniques sur toutes les pages pour bien indiquer à Google le domaine sélectionné.

Quant aux slugs, c’est le format que vous allez donner au complément de l’URL pour différencier l’adresse de toutes vos pages.

Ainsi, le slug de votre page doit :

  • être compréhensible
  • être écrit en minuscules
  • utiliser si nécessaire des tirets ( – ) comme séparateur de mots
  • indiquer uniquement les mots-clés de la page dans l’URL.

Par exemple, vous rédigez un article qui parle d’une recette d’une omelette au fromage, par défaut, votre slug sera créé ainsi :

votresite.fr/excellente-recette-d-une-omelette-au-fromage

Alors qu’en l’optimisant pour le référencement naturel, on aurait ceci :

votresite.fr/recette-omelette-fromage

 

Le maillage interne du site

Google le confirme : il prend en compte l’arborescence globale d’un site Web pour classer chacune de vos pages Web. La fameuse règle des trois clics sur internet s’applique également à votre site. Tout contenu doit être accessible en 3 clics ou moins, sinon on considère qu’il ne sera jamais trouvé et qu’il est donc pas à sa bonne place sur votre site pour jouir d’une bonne visibilité.
L’utilisateur qui se promène sur votre site va rester plus longtemps s’il accède facilement à d’autres pages de contenu quand vous lui suggérez durant sa lecture. Attention donc à ne pas négliger l’arborescence et le maillage interne de votre site internet au détriment de la conversion et l’incitation à passer à l’action.

Cocon sémantique

Pour faciliter la navigation sur le site internet, créer une stratégie de maillage interne permet de maîtriser le comportement du passage des internautes d’une page à l’autre. Une page, via les liens qu’elle possède dans son contenu et ses pages « filles », peut orienter vers ces fameuses pages filles pour compléter les informations cherchées par les internautes, en approfondissant la thématique de la page principale. Enfin, c’est un moyen de mener vos visiteurs (et les robots des moteurs de recherche) vers des pages plus profondes que vous ne pouvez pas afficher à moins de trois clics.

Un bon maillage interne est un maillage interne optimisé pour l’utilisateur et pour Google !

 

Un site en HTTPS

Sur internet, un des moyens les plus simple pour renforcer la sécurité de votre site web est de le migrer en HTTPS. Ainsi, toutes les informations transférées entre votre site internet et votre serveur sont cryptées, et donc protégées. C’est devenu une exigence et un critère du référencement naturel pour Google, qui n’hésite pas à le rappeler dans son navigateur Chrome lorsque vous vous connectez à un site qui ne possède pas son certificat SSL, gage d’une connexion en HTTPS.

HTTPS

Dans le cas de figure où votre site internet ne possède pas ce cadenas et n’a pas l’extension HTTPS, pas de panique. Il existe plusieurs solutions pour remédier à ça :

  • Contactez votre hébergeur pour installer le certificat SSL, qui peut-être gratuit avec les solutions Let’s Encrypt.
  • Installez vous-même le certificat SSL et faites la migration du HTTP au HTTPS vous-même.

Attention, en passant votre site du HTTP au HTTPS, cela revient à recommencer votre référencement à zéro, pensez aux redirections permanentes !

 

Les URLs canoniques

Une URL canonique permet à Google d’indiquer à Google quelle est l’URL de référence d’une page. Si vous avez une page accessible par plusieurs URL (avec le www ou sans www, par exemple) ou du contenu en doublon, l’URL canonique de votre page vous permettra d’affirmer à Google que c’est cette page qui fait office de référence sur votre site, au détriment des autres.

balise canonical

 

L’URL canonique permet d’indiquer aux moteurs de recherche quelle est l’adresse canonique, c’est-à-dire l’adresse de la page principale de tous les contenus dupliqués ou thématiquement très proches. Les robots du moteur de recherche comprennent donc qu’ils doivent indexer la page sous cette adresse précise. Fatalement, toute autre version sera tout simplement considérée comme étant la même page. Cette balise Canonical permet donc à Google de mieux cerner les pages où l’information sera la plus pertinente dans un lot de pages dupliquées et ainsi éviter les pénalités.

 

Le temps de chargement des pages

Lorsqu’un site met trop de temps à charger, les internautes préfèrent partir plutôt qu’attendre. Plus de 60% des utilisateurs sur mobile n’attendront pas plus de 4 secondes pour le chargement d’une page. De nombreuses autres études confirment que les sites internet plus rapides convertissent mieux que les sites qui sont plus lents au chargement de la page.

Google vous propose son outil Page Speed Insights pour tester les temps de chargement de votre site sur ordinateur et sur mobile, afin d’y voir les recommandations à apporter pour avoir le site le plus rapide. Ici, les modifications majeures que l’on risque d’apporter au site internet sont essentiellement des problèmes de poids de fichiers (images, fichiers .css et .js) qui mettent trop de temps à charger au premier lancement de votre site internet. Toutes ces modifications ne sont pas à la portée de tout le monde, on va en quelques sortes « compresser » ces fichiers sans en perdre leur contenu ou leur qualité afin que votre serveur mette moins de temps à vous envoyer ces fichiers.

Google Insights

Votre site est totalement optimisé sur ses temps de chargement si vous atteignez la note maximale de 100 sur ordinateur et sur mobile. Pour ce faire, Google vous met à disposition les points les plus pénalisants de votre temps de chargement, que vous pouvez corriger afin d’y améliorer les Vitals de votre site.