Growth Hacking : Développez Rapidement votre Entreprise

Le terme Growth Hacking est récent, mais sur toutes les lèvres. Derrière ces deux mots anglais qui signifient littéralement « piratage de croissance » se cache un panel de stratégies marketing et de méthodologies qui engendre parfois confusions et incompréhensions.

D’où vient le Growth Hacking ? Quels types de business l’utilisent ? Alors que de nombreux livres et de formations vous proposent des méthodes miracles pour booster le développement de votre entreprise, il est normal d’éprouver une certaine méfiance face au flou qui entoure ces pratiques. Pourtant, que vous soyez patron de startup, d’une petite entreprise locale ou d’un grand groupe, le Growth Hacking peut vous apporter beaucoup.

growth hacking definition connecto

Growth Hacking : définition

Qu’est-ce que le Growth Hacking

Le Growth Hacking rassemble en fait un ensemble de méthodes parfois peu conventionnelles dont le but est de permettre à une entreprise de conquérir rapidement un nombre important de prospects, de clients et de développer sa notoriété.

Cette méthode commerciale a été popularisée par les jeunes licornes américaines que sont AirBnB, Dropbox et consorts. En mettant en œuvre des techniques peu conventionnelles et en mettant l’accent sur la génération de résultats rapides, ces start ups sont parvenues à développer rapidement leur business. A ses débuts, AirBnB souffrait d’une problématique : comment générer rapidement du trafic sur son site afin réaliser des réservations ? AirBnB a alors eu l’idée de publier ses propres annonces de locations sur d’autres célèbres sites de petites annonces comme Craigslist. Une stratégie à contre-courant, certes, mais qui a permis à l’entreprise de multiplier sa visibilité en quelques semaines et de générer ses premières ventes. Le tout, pour un budget commercial et marketing très restreint, puisqu’il suffisait de republier des petites annonces sur d’autres sites. En soi, rien de révolutionnaire, mais cela suppose de savoir identifier ces sources de prospects qui demeurent inexploitées, et d’exécuter rapidement en sachant fixer les bons objectifs et en mesurer les résultats.

Méthodologie de Growth Hacking

Afin de veiller à la bonne exécution de votre stratégie, l’outil le plus régulièrement employé est la « Méthodologie AARRR ». Il représente le cycle de vie de votre client et vous permet de réfléchir à l’efficacité des méthodes marketing que vous avez déjà mises en place. Il se définit comme suit :

A — Acquisition
L’utilisateur vous connaît-il ? Est-il intéressé ?

A – Activation
L’utilisateur est-il satisfait de sa première expérience ?

R – Rétention
L’utilisateur revient-il ?

R – Recommandation
L’utilisateur parle-t-il de mon produit ?

R – Revenu
L’utilisateur devient-il client ?

Assurez-vous que toutes vos actions aient pour objectif d’améliorer les résultats de l’une de ces 5 étapes. Cette méthodologie utilisée par les startups peut s’appliquer à n’importe quelle entreprise et sert de base de réflexion aux Growth Hackers pour toutes leurs expérimentations. C’est un moyen simple et pratique d’évaluer la viabilité et d’optimiser la croissance de votre entreprise. Pour vous aider, de nombreux sites détaillent les différentes possibilités d’emploi de cet outil. Attention tout de même, pour être efficace, cette méthodologie doit être utilisée correctement. Ce n’est pas un plan d’action à suivre étape par étape, mais une vue d’ensemble de vos points forts et points faibles. Travaillez d’abord sur ce qui fait le plus défaut.

growth hacking techniques

Les outils du Growth Hacking

Définir une stratégie commerciale en intégrant quelques méthodes inspirées du Growth Hacking est à la portée de toutes les entreprises, et peut même s’avérer très rentable, puisque cela suppose de chercher à maximiser votre impact commercial et mobilisant un minimum de ressources.

Avant toute chose, il faut comprendre que le Growth Hacking ne remplace pas le marketing traditionnel. C’est un outil qui vient compléter les stratégies déjà en place et avec lequel vous allez pouvoir expérimenter.

La base d’une stratégie réussie est de la faire reposer sur des objectifs spécifiques et mesurables que l’on puisse surveiller jour après jour. Lorsque les équipes de l’Agence Connecto sont amenées à déployer de telles stratégies pour le compte des clients, il est en effet critique de fixer avec le client les objectifs à atteindre. Par exemple : « je dois séduire 200 nouveaux clients en trois mois ». Partant de ce constat, nous pouvons alors déduire les moyens financiers à investir afin d’atteindre et objectif et déterminer si cet objectif est tenable au regard du délai et des moyens mis à disposition. Si tel est le cas, il est alors temps de déployer une stratégie et de définir tous les leviers pertinents que l’on pourra activer afin de répondre à l’objectif du client.

Ces leviers sont par exemple les suivants :

  • Création de page web spécifiques sur le site internet du client afin d’inciter le client à laisser ses coordonnées. Ces pages web sont communément appelées des « landing pages ».
  • Création et envoi de newsletters ciblées
  • Campagnes de publicité ciblées sur les moteurs de recherche et les réseaux sociaux
  • Création de contenu et stratégies de référencement naturel (SEO) ou payant (SEA).
  • Recherche de foyers de génération de trafic sur votre site internet et exploitation de foyers inexploités de prospects qualifiés.

Comme vous pouvez le constater, cela n’a rien de magique ou de révolutionnaire. Mais en pratique, c’est la sélection des bons leviers ainsi que l’exécution bien coordonnée de tous ces leviers qui permettra de générer des résultats mesurables qui définit une stratégie de Growth Hacking réussi. Cela suppose d’avoir une bonne compréhension des stratégies commerciales, des cycles de vente, mais également de savoir définir une stratégie de communication digitale et de veiller à sa bonne exécution.

growth hacking entreprise connecto

Le Growth Hacking appliqué à votre entreprise

Chaque business est unique et ne peut se contenter de suivre des modèles tout faits. Les analyses et la créativité de votre équipe peuvent faire toute la différence.
Une fois vos points faibles repérés, lancez vos expérimentations. Mieux vaut déployer les outils progressivement plutôt que de lancer 20 chantiers simultanés, sans quoi il vous sera difficile de mesurer parfaitement vos résultats et vous risqueriez de vous retrouver rapidement submergé.

L’objectif final est bel et bien de vous permettre d’observer une hausse de vos ventes, de votre rentabilité ou de votre génération de prospects. Par exemple, le site Gr8tFires, fabriquant de cheminées et de poêle à bois, à découvert qu’un des plus gros problèmes de ses clients était le coût d’installation. L’entreprise a alors installé une fenêtre popup qui apparaît lorsque vous êtes sur le point de quitter le site. Dans cette fenêtre, ils ont offert gratuitement un outil calculant le coût de l’installation en échange de l’adresse électronique de l’utilisateur. Résultat : une multiplication par quatre du nombre de contacts qualifiés, charge ensuite à l’équipe commerciale d’en faire des clients fidèles.

Il convient toutefois de bien prendre du recul et de ne pas confondre Growth Hacking et franchissement de la ligne jaune. Malheureusement cette vision tend parfois vers l’arnaque type : « gagnez 10 000 euros de chiffre d’affaires par jour sans travailler ». De plus, elle met de côté un grand nombre de petites ou moyennes entreprises qui pensent que le Growth Hacking n’est pas fait pour elles, ce qui est faux. Toutes les techniques proposées par les agences doivent se conformer aux réglementations en vigueur, qu’il s’agisse des directives RGPD ou des règles de Google concernant le référencement naturel ou l’utilisation de backlinks.

Le Growth Hacking est un outil intelligent qui, bien utilisé, vous permettra de gagner en efficacité. Il demande cependant un vrai investissement humain et du temps pour réaliser vos tests. Il est également important de rappeler que toutes les techniques de Growth Hacking du monde seront vaines si votre produit n’est pas bon. Commencez donc par valider votre marché et votre client cible avant de vous lancer à votre tour dans la course à la croissance !

Si vous connaissez votre marché et votre cible, il ne vous reste plus qu’une chose à faire : estimez votre potentiel de croissance et déterminez si une stratégie de Growth Hacking adapté peut vous permettre de développer vos ventes. Si vous ne savez pas par où commencer, l’Agence Connecto vous permet de réaliser une étude de potentiel entièrement gratuite qui vous permettra de savoir précisément quel potentiel recèle votre entreprise.